+33 3 89 62 12 34 infos@cc-guebwiller.fr
Website Preloader

Contrat de Territoire Eau et Climat

  • Accueil
  • $
  • Contrat de Territoire Eau & Climat

Le Contrat de Territoire Eau et Climat : un outil au service de la protection de la ressource en eau et de l’environnement

La Communauté de Communes de la Région de Guebwiller mène depuis plusieurs années une politique volontariste en matière d’assainissement, d’approvisionnement en eau potable, de protection et de mise en valeur de l’environnement. C’est dans le prolongement de cette démarche qu’elle a conclu un Contrat de Territoire Eau et Climat (CTEC) avec l’Agence de l’eau Rhin-Meuse. Ce contrat vise à amplifier les actions déjà engagées et à relever ensemble les défis liés à l’eau et au changement climatique.

Le CTEC est un outil de programmation pluriannuel permet de planifier et de financer des projets ciblés. Ces projets se déclinent en un programme d’actions concrètes pour : préserver les ressources en eau et la biodiversité, et adapter le territoire au changement climatique.

Le CTEC de la CCRG en résumé

  • Quoi ? 4 objectifs déclinés en 36 actions concrètes
  • Quand ? sur la période 2024 – 2027
  • Comment ? 9,7 M€ de budget identifié
  • Avec qui ? 6,2 M€ d’aides de l’Agence de l’eau Rhin-Meuse

Les enjeux et les objectifs du contrat

La situation géographique de la Communauté de Communes de la Région de Guebwiller (CCRG) offre au territoire une grande diversité de paysage. Cependant, cette diversité de paysages n’est pas sans défis. Le bassin versant de la Lauch, soumis à un stress hydrique croissant, connait des étiages de plus en plus sévères, tandis que les cours d’eau sont fragilisés par les rejets industriels et artisanaux. C’est sur la base de ces enjeux que 4 objectifs déclinés en 36 actions concrètes ont été identifiés.

  • Objectif n°1 : Améliorer les performances du système d’assainissement
    • Améliorer l’infiltration des eaux pluviales et éviter les surcharges hydrauliques de la station de traitements des eaux usées
    • Evaluer les impacts sur les réseaux, les déversoirs d’orage et sur les milieux récepteurs
    • Réduire les eaux usées dans le réseau d’assainissement et les rejets d’eaux usées dans le milieu récepteur
  • Objectif n°2 : Préserver la ressource en eau, sécuriser son approvisionnement et engager une gestion patrimoniale des ouvrages d’eau potable
    • Améliorer la connaissance des ouvrages et la définition des besoins pour définir la stratégie « eau potable »
    • Réduire les fuites et atteindre un rendement de 85% et réduire les risques de rupture d’approvisionnement
    • Accompagner la profession agricole pour un changement plus durable des pratiques visant une amélioration de la qualité de l’eau
  • Objectif n° 3 : atténuation/adaptation au changement climatique
    • Disposer d’un état de l’art complet et identifier les actions à mettre en œuvre (renaturation, restauration, plantation…)
    • Faire connaître et reconnaître la place de la trame verte et bleue en particulier dans les politiques d’aménagement
  • Objectif n°4 : animation, sensibilisation, éducation à l’environnement
    • Développer une culture de l’eau et du climat
Website Preloader