>Accueil>Vivre>Trier ses déchets>Les déchèteries

Les déchèteries

  • Déchèterie de Buhl

Rue de la Fabrique
68530 BUHL


Période hivernale (du 1er novembre au 31 mars)

Lundi et mercredi
fermé

Mardi et jeudi
09.00 – 12.00 & 14.00 – 17.00
Vendredi
fermé

Samedi
09.00 – 17.00

Période estivale (du 1er avril au 31 octobre)

Lundi au vendredi
09.00 – 12.00 & 14.00 – 18.00

Samedi
09.00 – 18.00

  • Déchèterie de Soultz

Rue Albert Reinbold
68360 SOULTZ


Période hivernale (du 1er novembre au 31 mars)

Lundi et mercredi
09.00 – 12.00 & 14.00 – 17.00

Mardi et jeudi
fermé
Vendredi
09.00 – 12.00 & 14.00 – 17.00

Samedi
09.00 – 17.00

Période estivale (du 1er avril au 31 octobre)

Lundi au vendredi
09.00 – 12.00 & 14.00 – 18.00

Samedi
09.00 – 18.00

  • Déchèterie de Soultzmatt

Rue du Lussweg
68570 SOULTZMATT


Période hivernale (du 1er novembre au 31 mars)

Vendredi
09.00 – 12.00 & 14.00 – 17.00

Samedi
09.00 – 17.00

Période estivale (du 1er avril au 31 octobre)

Vendredi
09.00 – 12.00 & 14.00 – 18.00

Samedi
09.00 – 18.00

 Amiante

Les modalités de collecte de l’amiante à la déchèterie de Buhl évoluent dès le 1er janvier 2018. Les dépôts de déchets amiantés se feront uniquement sur rendez-vous pris au service Environnement (environnement@cc-guebwiller.fr ou 03 89 28 59 90).
Toutes les conditions de dépôts, ainsi que les tarifs, sont consultables dans le document ci-après :

LE RECYCLAGE DES LAMPES


Quelles lampes doit-on recycler ?

lum1

– Se recyclent

Il s’agit principalement de :

lum2

Les lampes qui se recyclent ont des formes très variables, mais elles portent toutes le symbole « poubelle barrée », signifiant qu’elles ne doivent pas être jetées avec les déchets ménagers, ni dans les conteneurs à verre.

lum3

Où déposer vos lampes ?

  • Rapportez vos lampes usagées dans les points de vente.

Tout magasin qui vend des lampes a l’obligation de reprendre les lampes usagées de ses clients (commerce de proximité, grande surface, magasin de bricolage, etc.)

Pour connaître les points de collecte les plus proches : www.malampe.org/geolocalisation

lum4

  • Déposez vos lampes usagées en déchèterie : à Buhl, Soultz ou à Soultzmatt

lum5

– Ne se recyclent pas

  • les ampoules halogènes
    • les ampoules classiques à incandescence (à filament)

À jeter uniquement dans le bac OMR (couvercle gris)
Les lampes et l’environnement

– Quels avantages à l’usage ?

Économies d’énergie
A luminosité égale, les lampes à économie d’énergie consomment 5 fois moins d’électricité que les ampoules à incandescence.

Préservation des ressources naturelles et baisse du volume des déchets.
La durée de vie des lampes à économie d’énergie est 10 fois supérieure à celle des ampoules à filament, ce qui permet de limiter le nombre d’unités produites pour le même service rendu et donc de diviser par 10 la quantité de déchets produits.

Que dit la loi ?
Le code de l’environnement (article L541-2) impose à toute personne détenant des déchets de s’en débarrasser dans des conditions respectueuses de l’environnement.

– Pourquoi les recycler ?

– Préservation des ressources naturelles

Plus de 90% du poids des lampes sont recyclables.

– Neutralisation du risque de pollution par le mercure

Le mercure, présent en infime quantité dans les lampes, est une substance dangereuse mais néanmoins indispensable au fonctionnement des lampes. Le recyclage des lampes permet d’isoler et de réutiliser ce mercure.

– Économies d’énergie

Produire des tubes fluorescents à partir de verre recyclé nécessite moins d’énergie puisque le calcin (débris de verre) a un niveau de fusion inférieur à celui du sable (matière première principale du verre).

Les lampes se recyclent à plus de 90% de leur poids !

  • VERRE 88%
    Réutilisé pour la fabrication de tubes fluorescents neufs, d’abrasifs, d’isolants pour le bâtiment, …
  • MÉTAUX 5%
    Fer, l’aluminium et cuivre composant notamment les contacts et culots de lampes sont réutilisés dans les filières de fabrication de divers produits neufs.
    • PLASTIQUES 4%
    Pas recyclés à ce jour. Les volumes en jeu sont insuffisants pour la mise en place d’une filière économiquement viable. Ils font souvent l’objet d’une valorisation énergétique (production d’énergie) par incinération.
    • POUDRES FLUORESCENTES 3%
    Recouvrant l’intérieur des tubes fluorescents et des lampes basse consommation, sont recyclées pour en extraire les terres rares qui les composent.
    • MERCURE 0,005%
    Présent en infime quantité, est contenu dans les poudres fluorescentes. De fait il est lui aussi neutralisé grâce à un stockage en CSDU (centre de stockage des déchets ultimes).

– Quel est le rôle de Récylum ?

Les lampes sont prises en charge par Récylum, l’éco-organisme à but non lucratif qui organise la collecte et le recyclage des lampes usagées en France.
La collecte et le recyclage sont intégralement financés par l‘éco-contribution que chacun paye en achetant une lampe neuve.

Une filière au service de l’intérêt général
Les filières développées par Recylum et les éco-organismes dédiés aux autres appareils électriques et électroniques usagés (téléviseurs, frigos…) s’inscrivent dans une démarche respectant les principes du développement durable et de l’intérêt général :
• bilan écologique global positif,
• développement économique lié à l’activité de la filière,
• promotion du développement des entreprises du secteur de l’économie solidaire (entreprises d’insertion).

Pour de plus amples informations : http://www.malampe.org

Déchets chimiques : « Je me sépare des déchets de produits d’entretien, de bricolage et de jardinage, je limite les risques. »

Où se trouvent les déchets chimiques dans la maison ?

La plupart des déchets chimiques ou Déchets Diffus Spécifiques (DDS) sont repérables grâce aux pictogrammes de danger présents sur leurs emballages. En effet, s’ils sont mal manipulés ou mal stockés, les DDS peuvent provoquer des pollutions, incendies, explosions, …

Attention : tous les produits qui présentent un pictogramme de danger sur leur emballage ne sont pas des DDS. A l’inverse, certains DDS ne portent pas de pictogrammes de danger (exemples : enduits, filtres à huiles de voiture …).

Les DDS peuvent se trouver :

– Dans le garage ou dans la cave (colles, mastics, peintures, enduits, décapants, polish, liquides de refroidissement, white spirit, antigels, …),

– Dans les placards (imperméabilisants, alcools, insecticides, …)

– Sous l’évier (déboucheurs, soudes, acides, …)

– Dans l’abri du jardin (engrais, phytopharmaceutiques, anti-mousses, chlores pour piscines, …)

 Où doit-on déposer les déchets chimiques ?

Les déchets chimiques, issus de produits d’entretien, de bricolage et de jardinage, ne vont pas à la poubelle, ni dans les canalisations. Ils doivent être apportés en déchèterie ou en point de collecte, si possible dans leur emballage d’origine.

Si le produit n’est plus dans son emballage d’origine, il doit être identifiable (étiquettes, …).

Cette collecte concerne aussi bien les emballages (de déchets chimiques), vides, souillés ou avec un reste de contenu.

Ces déchets chimiques sont à déposés dans les déchèteries de la CCRG (Buhl, Soultz et Soultzmatt) où ils seront ensuite collectés, regroupés et traités par l’eco-organisme EcoDDS.

EcoDDS est une société à but non lucratif dédiée aux Déchets Diffus Spécifiques des ménages agréée par les pouvoirs publics. Elle a été créée en 2012 à l’initiative de 48 acteurs du marché de la fabrication et de la distribution de produits chimiques grand public. Elle a pour mission d’organiser le fonctionnement de la filière et d’en assurer la pérennisation dans des conditions respectueuses de l’environnement.

Pour en savoir plus, sur la filière EcoDDS et sur le traitement des déchets chimiques, cliquez ici.

Déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE)

 

 

Les équipements électriques et électroniques regroupent tous les objets fonctionnant grâce à un courant électrique ou électromagnétique :

– Le Gros Electro-Ménager (GEM) Froid (Réfrigérateur, congélateur, …)

– Le petit appareil ménager (sèche-cheveux, fer à repasser, hifi, perceuse, machine à café, …)

– Le Gros Electro-Ménager (GEM) Hors froid (Cuisinière, Four, Lave-Linge, Lave-vaisselle, …)

– Les écrans (télévision, ordinateur portable, …)

L’éco-participation, payée lors de l’achat d’un appareil neuf, est intégralement reversée à un éco-organismes agréé par les pouvoirs publics. Elle permet de financer la collecte et le recyclage des DEEE.

Selon le décret n° 2005-829 du 20 juillet 2005, les distributeurs ont une obligation de reprise gratuite de tous les DEEE rapportés par les consommateurs lors de la vente d’un équipement similaire, même si l’appareil usagé n’a pas été acheté chez le distributeur :  » reprise dite du « 1 pour 1 « 

En cas de non-remplacement de l’appareil électrique ou électronique, il est possible de le déposer :

– dans une des déchèteries de la CCRG (Buhl, Soultz et Soultzmatt),

– dans certains magasins qui disposent de meuble de collecte exclusivement pour les petits appareils électriques (d’une taille inférieure à 25 cm de diamètre). Ces meubles sont situés en règle générale à l’entrée des magasins, hors de la surface de vente, car ils sont utilisables sans obligation d’achat. Il s’agit de la collecte « 1 pour 0 ».

Retrouvez le point d’apport le plus proche de chez vous :  https://www.ecologic-france.com/citoyens/ou-deposer-mes-dechets.html

Flash infos

Prochain Conseil de Communauté

le jeudi 12 décembre 2019 à 19 heures

Lire la suite >

Évènement

Lire la suite >